La SAS : est-ce si intéressant ?

Vous êtes ici: Activ'Entreprises > Juridique/Social/Fiscal > La SAS : est-ce si intéressant ?

Après discussion avec Thierry Gicquel, assureur Axa à Saint Armel,
je reprends mon bâton de pèlerin pour modérer l’engouement collectif sur la SAS.

[column size= »1-2″ last= »0″ style= »0″]

Si on ne veut aucunement cotiser pour sa retraite ni être couvert par un régime maladie d’Etat, ok, la SAS est adaptée, on ne se donne aucune rémunération, c’est plus simple.

Si on veut cotiser un minimum du SMIC par exemple, voilà ce que ça donne, avec un bénéfice brut pour se rémunérer et payer ses cotisations sociales de 40 000 €  :

– 12 000 € de rémunération et donc environ 10 000 € de cotisations sociales (salariales et patronales) sans droit au chômage, soit 22 000 € au total.

– Le résultat de la société est imposé à 15 % avant les dividendes en dessous de 38 120 €. Il me reste 18 000 € en résultat. On enlève les 15 % d’impôts : 1 800 €. Restent 10 200 € à se distribuer en dividendes mais après avoir payer les 15.5 % de CSG-CRDS, soit 1 581 €. Il me reste donc  8 619 € de dividendes nets à distribuer. Sur 40 000 €, il me reste 20 619 €.

Si je suis gérant d’une SARL, il me reste … 27 000 €.

CQFD

Activ’Entreprises.

[/column]

Les commentaires sont fermés.